>> Rejoignez nos 23890 membres
Inscription
 
  
0 article(s) | Voir  
 

AccueilArticles et DossiersVideosPhotosMagasin de vente en ligneMon compteForum

Le nœud de caillou gansé en palangrotte

Une astuce de JML

Ou le noeud de lacet de godasse à la pêche... : économique et écologique...


caillou_589Si vous pêchez aux appâts sous votre bateau au mouillage ou au pied d'une digue, vous êtes quelquefois obligé de lester fortement la ligne de palangrotte avec un plomb très lourd à cause de courants importants.
Souvent aussi, vous devez avoir un très long bas de ligne “traînard” au ras du fond, en particulier pour les gros bars ou les belles dorades royales hyper méfiantes, de manière à éloigner l'appât des vibrations du corps de ligne descendant...
Quelquefois vous pêchez sur des endroits très accrocheurs ou sur des épaves, et vous en avez assez de perdre des plombs qui valent de l'or et qui polluent...

 >> Solution simple : le caillou perdu...
En bateau ou depuis la côte, choisissez une quantité suffisante de cailloux ou de galets pesant entre 100 g et 2 kg (selon les besoins) de forme de préférence allongée. Intercalez sur la fin de votre de ligne, 1 ou 2 mètres de fil peu sensible à l'usure, comme un gros Nylon, un fort multifilament moderne ou simplement un morceau de fil tressé de traîne 90/100 par exemple.
Après ce segment anti-usure, votre ligne se termine donc par un bas de ligne traînard de longueur choisie (1 à 5 m) en Nylon 20 à 40/100 selon le poisson visé et vos habitudes.
Puis...
- ficelez le caillou choisi en l'entourant avec plusieurs tours de fil, en vous servant bien sûr de la partie de fil solide à l'usure intercalée,
- croisez les fils sur le dessus du caillou (très important pour ne pas se tromper),
- faites une petite boucle avec le fil qui va vers le bas de ligne,
- passez cette petite boucle sous le fil du corps de ligne en la plaquant à plat sur le caillou depuis le dessus vers le dessous (donc comme un nœud gansé simple, fait avec, d'une part, la boucle et, d'autre part, le corps de ligne en simple),
- avec cette boucle du bas de ligne qui dépasse, faites un deuxième nœud avec le fil simple montant du corps de ligne,
- serrez modérément comme pour un vulgaire lacet de chaussure.

Résultat :
Le caillou peut alors être suspendu à la canne par son corps de ligne en étant maintenu très solidement. En revanche, si vous tirez sur le bas de ligne comme un poisson, la boucle va se défaire entièrement de ses deux faux nœuds comme un vulgaire lacet de chaussure et le caillou “perdu” sera libéré...
C'est effectivement ce qui se passera quand un poisson mordra sur l'hameçon en bout de bas de ligne et cherchera à fuir alors que vous le tirez vers vous à la canne.
Même si vous ne ferrez pas à la touche, il y aura un auto-ferrage à cause d'un à-coup lors de la résorption de la boucle que vous pouvez faire assez ample (montage dit "de fuite").

Ainsi, lors de la prise d'un poisson, vous l'aurez en direct à la canne sans poids de lest parasite et vous pourrez mouliner jusqu'au bout du bas de ligne comme s'il n'y avait jamais eu de lest.
C'est même un des meilleurs montages à dorade royale dans les courants que j’ai pu essayer !...

Ce système est économique et écologique et même ancestral !...

NB : Si vous voulez mieux sentir la touche, ou remonter le niveau du bas de ligne dans un courant, il est possible de faire un deuxième “nœud gansé” en dérivation plus haut sur le corps de ligne.

POURQUOI UN CAILLOU PERDU ?
Les vrais problèmes des montages habituels
1) Quand vous employez des plombs très lourds dans un courant ou en grande profondeur, la défense du poisson se trouve considérablement amoindrie et masquée par le poids du plomb, ce qui diminue le plaisir du combat et la "sportivité".
2) Quand vous pêchez avec un bas de ligne traînard avec plus de 3 mètres suivant le plomb, le poisson ne peut pas être ramené à la canne jusqu'au bout et vous êtes obligé de terminer la remontée à la main, ce qui est moins plaisant et peut favoriser les casses ou le décrochage, ou encore vous cisailler les doigts par la traction sur un fil fin.
3) Quand vous pêchez sur épaves ou sur enrochements artificiels, les plombs s'accrochent gravement et sont souvent irrémédiablement perdus... Pis encore, un beau poisson peut coincer le plomb dans sa fuite et ainsi faire perdre l'ensemble du bas de ligne tout en risquant aussi lui-même d'être condamné à mourir accroché...

Nous parlons de cette astuce sur le forum de discussion, n'hésitez pas à venir nous laisser votre avis à ce sujet en cliquant ici : http://www.pecheaubar.com/punbb/viewtopic.php?id=18198

Annonces
Pub

Pub

Pub

Pub