>> Rejoignez nos 29265 membres
création et référencement de site internet Inscription
 
  
0 article(s) | Voir  
 

AccueilArticles et DossiersVideosPhotosMagasin de vente en ligneMon compteForum

pan-ph-andaman-16

Voyage de pêche aux Andamansandamans

Task force Franco-Belge, Christian de Wallens Alias DW et Gérard Sacco alias Gégé.

Nous devions partir à 3 : Christian le Belge (encore 1) et Eric notre Marseillais préféré.
La veille de notre départ pour Roissy, je passe un dernier coup de téléphone à J. Allain de Club Faune pour faire un dernier point sur notre séjour.

Avez-vous eu Eric me demande t-il ? Je ne sais pas pourquoi mais mon flair de vieux Goupil m'a laissé présager que cette demande ne laissait annoncer rien de bon, effectivement j'apprenais que notre Eric avait fait une mauvaise chute peu de temps avant, l'obligeant à annuler son voyage, quelle scoumoune, dans la minute suivante j'avais Eric au téléphone qui me confirmait que je n'avais pas eu le droit à un 1er avril anticipé, c'était bien vrai.Le 26 à l'aube nous nous présentons donc pour l'enregistrement des bagages chez Air France. Vous n'allez jamais le croire mais j'avais 5 kg de matos en trop, heureusement que gégé'smile, le plus beau a fait son effet auprès de la charmante hôtesse, pas une tune à payer pour cet excédent de poids, un King le GG je vous dis.

Quelques heures d'attente dans un hôtel à Madras pour reprendre l'avion le 27 vers 10h30. Quel pied dans les 2 fois 35 mn passés dans le taxi indien où les tubes étaient presque plus grand que la voiture et je ne parle pas du coffre. Nous avons eu le droit pendant tout le trajet à une sorte de dialecte anglo indien de la part de notre chauffeur à mourir de rire, nous n'en piquions pas une. Le 27 après midi nous arrivons finalement à Port Blair pour être accueilli chaleureusement par nos hôtes, en anglais of course.

1Le 28/03 : nous faisons connaissance avec nos Skippers, Banti et Kanta dont l'avenir prouvera qu'ils connaissent leur sujet et nous voilà embarqués sur un speed boat de 28 pieds animé par 2 moteurs de 100cv chacun pour notre 1ère aventure dans la zone Sud.
Inutile de préciser que compte tenu de notre quasi bide 1 an plus tôt à Kilwa , nous avions, Christian et moi, un gros désir de vengeance. Elles allaient voir à qui elles avaient affaire les belles GT, à 2 costauds du pop, prêts à tout pour leur en faire baver, que cela reste entre nous mais on en a bavé nous aussi, surtout la 1ère journée !

Des heures de Pop et du lourd du genre T-REX et Komodo, on a beau faire un peu de musculation avant, ce qui est mon cas, au début on a le sourire et en fin de journée on grimace un peu.


14 Gt au bateau, au moins 15 décrochés et 3 casses en ce qui me concerne sur les patates, adieu mes 2 Komodo, heureusement je savais que Cricri en avait 1 également Ah ! Ah !
Très beau score pour un début malgré le temps mi-figue mi-raisin, grosses averses et soleil en alternance.

2Le 29/03 : nous repartons de plus belle, beaucoup moins de décrochés en cette journée, dans les 5 à 6 et 15 GT au bateau. Profitant d'un moment d'inattention de Christian j'arrive à lui subtiliser son Komodo qui s'envole vers de belles aventures, il se lance bien est un peu hard à manipuler mais c'est un bon leurre.
Le seul hic, c'est que sur un joli poisson je le ramène cassé en deux, la seule armature retenant les 2 morceaux, peu importe la GT est au bateau, c'est l'essentiel, le leurre n'était pas à moi :-D

Le 30/03 : mauvais temps et grosse mer. Peu importe, les hommes forts sont dans le boat avec la même hargne d'en découdre.

Pour la première fois j'anime un new leurre que j'avais trouvé sympa, un Williamson Jet Popper. Marrants ses petits trous à l'avant sans doute plus apte à piéger le pêcheur que le poisson ! Peu importe par 2 fois il me ramène 2 GT, à la troisième touche Banti qui a un œil de Lynx m'annonce un doublé, espoir déçu je ramène le leurre sans les poissons, l'armature métallique n'a pas tenu le choc, mon second Jet Popper restera à tout jamais dans ma trousse, allez savoir pourquoi.

Ah ! Au fait 32 GT au bateau sans 1 seul décroché, ils sont bons les guys, les muscles sont devenus du béton et les ferrages performants. Le soir en arrivant au lodge, nous faisons la connaissance de 3 italiens qui ont une sacrée expérience de la pêche exo, obtenue grâce à de très nombreux séjours. Ils sont là en transit ayant décidé de partir dès le lendemain en zone nord et d'y rester en cas de bonnes pêches.

3Le 31/03 : ça se corse singulièrement, il pleut des cordes, ça souffle très fort ! Que fait-on Cricri ? Question que je qualifierai de ridicule, nous ne sommes pas venus ici pour roupiller dans un guest house, nous c'est la mer, rien que la mer, pour les poissons on verra après. Nous embarquons donc pour longer les côtes toutes proches et pêcher le plus possible à l'abri dans des zones forcément moins productives. Nous embarquons malgré tout un joli Mérou et 5 GT.
Sachant que ça va faire plaisir à certains… début de turista pour moi, mais je maîtrise, jamais sur le bateau, non mais !!!!

Le 1er Avril : le beau temps est revenu, cette fois nous partons sur des spots à 1h30 du port.
En cours de route nous assistons à un spectacle hallucinant, des centaines de dauphins en maraude, certains à la proue du bateau, d'autres font de joyeuses cabrioles, c'est magnifique, quel plaisir de voir la vie dans toute sa splendeur. Les Skippers nous annoncent la présence probable de YFT mais nous n'osons pas les pêcher de peur de se trouver attelé à un dauphin pris par le dos, l'avenir prouva que ce sera une erreur.
17 poissons firent les frais de notre pugnacité à patater dont une carpe rouge et un mérou. Un Dog tooth suit mon leurre sans toutefois l'attaquer. Christian qui pêche avec des bas de ligne courts et sleevés le récupère suite à une touche, bas de ligne coupé au ras du sleeve. Par quel poisson ? Mystère, surtout à 50cm du leurre.
Le soir le responsable du site nous annonce que nos 3 Italiens seront de retour à l'aube le lendemain, très peu de poissons, 12 en 2 jours si mes souvenirs sont bons et pas beaucoup de GT.

5Le 2 Avril : malgré ces informations peu favorables et suite, il faut le dire, à une certaine pression de nos skippers, nous décidons de leur faire confiance. En avant toute vers la zone nord du côté de l'île d'Havelock.
La mer est d'huile, il fait un temps magnifique, ça sent bon le fish tout ça.
Tout comme au sud ou peut être encore plus, la région est superbe, des îlots magnifiques, une eau limpide laissant voir les bancs de petits poissons, si le paradis c'est ça, je jure de faire mes prières tous les matins pour être certain d'y aller. Un joli doublé Mérou plus GT sur un Halco Roosta qui prendra à lui seul plus de 50 fishs.

Mais quelle chaleur les amis, pas un poil de vent, les corps transpirent, les litres de coca et d'eau défilent et les guys sur le bateau sont toujours fidèles au poste. Très belle journée couronnée de succès avec 23 poissons au bateau. Nous avons eu raison de faire confiance à Banti et Kanta, merci messieurs. Le soir en rentrant, nous retrouvons nos 3 pêcheurs qui eux sont allés au sud et pour cause, dès la connaissance de nos résultats ils sont, comment dire, restés sans voix, 2 d'entre eux parlent magnifiquement le français, ça aide, bien que je fasse des progrès évidents en anglais, langue qu'ils maîtrisent également parfaitement.

4Le 3 Avril : pas d'hésitations possibles, we are going to Havelock. Le beau temps est encore au rendez vous, quelle chance. Sur un haut fond en pleine mer, pendant une heure nous faisons une pêche exceptionnelle.
Des attaques presque à chaque lancer sur tous types de leurres, halco, surface bull et flapper. Quel régal le flapper, il part comme une balle, animation enfantine, plus on pédale, plus il est prenant. Un fish l'engame, se décroche à 20 mètres du bateau environ, il me semble avoir dit MERDE, sans conviction.

Je le récupère alors qu'il devait se trouver à 10 mètres sous l'eau, nouvelle attaque et cette fois ce sera la bonne, je n'ose pas imaginer que cela puisse être la même GT, allez savoir. 38 poissons ce jour là dont 2 mérous, 1 rouge et 1 jobfish. Quel pied, on en est à 141 poissons et pas que des petits. Au fait, des « MERDE », je crois en avoir un peu abusé pendant le séjour. Christian avait une autre expression que je ne saurais dévoiler ici, n'y comptez pas.

Le 4 Avril : nous retournons pour cette dernière journée en zone sud, déjà fréquentée en début de séjour à 90mn de nos bases. Sur le trajet, nous revoyons cette superbe concentration de dauphins et cette fois nous osons.

6Les Poppers fusent et les YFT ne sont pas  attendre, en 20mn 7 au bateau plus quelques décrochés, cependant nous ne nous attardons pas, en route pour Sister Island. Avant midi 18 Gt sont au tapis si j'ose dire et des belles. Nos amis Italiens qui pêchaient sur zone nous rejoignent, pas une seule GT pour eux mais 50 YFT en suivant les dauphins plus assidûment que nous. Vers 16h00 après de multiples combats et la larme à l'œil nous rentrons au port. 39 poissons au compteur dont 1 jobfish mais de nouveau pas mal de poissons piqués et décrochés, de l'ordre de 15.
Un joli requin suit mon surface bull jusqu'au bateau sans avoir le temps de s'en saisir.

BILAN : Il est simple, 180 poissons au bateau dont 163 GT, pas loin de 50 décrochés, si on ajoute à cela les attaques infructueuses, le total de poissons vus est impressionnant.

Nos skippers étaient top niveau et n'hésitaient pas à prendre une de mes cannes, rapides comme l'éclair pour changer de posts. Je peux vous dire qu'ils sont pour beaucoup dans la réussite de ce trip, même si bien entendu, nous ne connaissons pas meilleurs pêcheurs que nous, hein Christian ?

Nos amis Italiens ont fait la triste expérience de skippers sans doute moins pointus. Au mot « SIR » il fallait faire fissa pour récupérer un siège au plus vite, je pense d'ailleurs que ça voulait dire « siège imminent à récupérer ».
Nous, nous aurions peut être vu une baleine à 500 mètres, eux c'était les bancs de poissons, vue exceptionnelle nos 2 Loulous.
Je pêchais à l'avant du bateau, sympa quand la mer est calme, beaucoup plus hard quand ça chahute un peu plus et pour combattre les poissons ça m'a valu quelques tours de piste et une merveilleuse pelle au moment précis où j'avais ma canne au dessus des 2 moteurs, dame GT a décidé d'en remettre une couche et avec un frein à 13 kg, bingo, je me suis retrouvé quasiment à plat ventre, ma canne en plein milieu des moteurs, pas de casse et la GT au bateau.

7En réfléchissant bien, je me demande si le Cricri ne m'aurait pas glissé une peau de banane sous une de mes pompes, un de mes pied a glissé, c'est certain. Concernant la nourriture, excellente à condition d'aimer les plats indiens et dans un 1er temps chouïa épicé, du genre à se retrouver les cheveux en brosse, enfin pour ceux qui en ont encore of course.

Concernant le matos, no comment c'était du sérieux dans mon référentiel, 2 Smith et 2 Carpenter pour moi, une Tenryu pour Christian et bien entendu 6000Gt, Stella 10000 et 16000 avec tresse de 80 à 120Lb.

J'ai testé la varivas SMP, excellent produit, pas une seule perruque à déplorer. Pour les BDL, j'avais décidé de faire plus simple que simple, ça évite les maux de tête et les masturbations neuronales.
Suppression du bimini, tresse doublée pour faire un nœud sur un émerillon sans agrafe suivi d'un nylon 170 ou 200Lb de l'ordre de 1.10m. et bien entendu émerillon sans agrafe et anneau brisé du côté leurre, j'ai refilé un BDL à Christian, pas une seule casse à déplorer sur des fishs de 5 à 37 kg (selon formule).

8Deux hommes épanouis et heureux ont regagné leurs domiciles, des images plein la tête, oublié Kilwa et je pense que nous l'avons bien mérité.

Merci à Julien Lajournade rédacteur en chef du Magazine des Voyages de Pêche de m'avoir incité à aller aux Andaman et merci à Laurent Montels pour son organisation, extrême gentillesse et amabilité de toute l'équipe.
Bien entendu un grand merci à mon pote Christian avec lequel j'ai comme toujours passé de sacrés moments de franche rigolade.

Comment ne pas avoir une pensée amicale pour Eric notre Marseillais( même si le foot nous sépare) qui aurait dû être des nôtres et dont une saloperie d'escalier en a décidé autrement la veille du départ.

Nous parlons de cet article sur le forum de discussions : venez laisser vos commentaires et poser vos question à son auteur en cliquant ici -> http://www.pecheaubar.com/punbb/viewtopic.php?id=12244  

Annonces
Pub