>> Rejoignez nos 23708 membres
Inscription
 
  
0 article(s) | Voir  
 

AccueilArticles et DossiersVideosPhotosMagasin de vente en ligneMon compteForum

Lettre W

WACKY RIG : montage pour leurre souple de type worm dans lequel on pique un hameçon dans la partie centrale. Ainsi on obtient une « couette » de chaque côté. Lors des animations ces couettes se resserrent puis s’écartent telles des tentacules très planantes. Cette animation est surtout intéressante pour des pêches quasi verticales, et dans des secteurs relativement profonds.

WADERS : mi bottes, mi combinaison de plongée les waders (ou wadders) sont l’évolution des cuissardes. Initialement en caoutchouc, ces bottes particulières remontent jusqu’à la ceinture pectorale. Elles sont maintenues par des bretelles. Le pêcheur peut ainsi se déplacer assez loin dans l’eau et atteindre des zones où la profondeur sera plus importante. Outil quasi indispensable du pêcheur en surf-casting, on en trouve depuis quelques années fabriquées en néoprène. La légèreté amenée par les nouveaux matériaux est un grand plus au niveau confort pour un pêcheur qui va porter ses waders pendant de longues heures. Attention les waders, même si elles sont souvent très utiles, représentent un grand danger pour le pêcheur en cas de chute dans l’eau. Le pêcheur les verrai alors se remplir d’eau, il sera dans ce cas très difficile de s’en débarrasser, surtout dans des secteurs où le courant est soutenu.

WADING : c’est une façon de pêcher où le pêcheur s’avance largement dans l’eau pour pouvoir atteindre des postes inaccessibles du bord.

WAGGLER : c’est un flotteur prévu pour la pêche à l’anglaise, il est coulissant. Son système d’attache particulier (avec un seul point de fixation à la base du bulbe) permet un coulissement facile du bas de ligne, ainsi qu’un contact net avec le poisson. Certains modèles sont déjà plombés, voire équipés de lests en lamelles que l’on pourra enlever ou ajouter très facilement.

WALKING THE DOG : probablement l’animation la plus connue et la plus pratiquée en ce qui concerne la pêche aux leurres. Littéralement cela signifie « promenade du chien », cette animation doit son nom à la comparaison entre les mouvements effectués par le leurre et ceux d’un chien promené par son maître, qui irai donc de gauche à droite renifler çà et là. Les leurres lestés sur la partie arrière développent particulièrement bien ce type de nage. Pour parvenir à cette animation il suffit d’appliquer de petits coups de scion réguliers (twitch) en pratiquant une récupération continue au moulinet afin de récupérer l’excédent de bannière entre chaque tirée. C’est donc le poignet et le scion qui font l’essentiel du travail du leurre. Au premier twitch imposé au leurre celui-ci va se désaxer et partir d’un côté, au second il va de nouveau se désaxer pour partir du côté opposé et ainsi de suite. Ainsi le leurre va partir dans une nage régulière en zigzags nerveux très courts de type 1_2_3_4_5_. Le timing des coups de scion dépendra de leur amplitude mais aussi du leurre utilisé ainsi que de l’action de la canne et du fil ou de la tresse utilisés. Cependant le rythme sera facile à trouver surtout si vous pêchez avec des leurres de surface car vous pourrez contrôler visuellement votre récupération et adapter votre animation.

WEEDLESS : « Anti-herbe ». Qualifie des leurres, systèmes ou montages, qui limitent les accrocs, et qui permettent ainsi de pêcher les secteurs encombrés, surtout les herbiers. Ce terme est très proche de celui de « snagless ».

WEIGHT FORWARD : ou « WF line », c’est un type de soie caractérisée par un fuseau décentré

WEIGHTLESS : littéralement cela signifie « sans poids », c’est en fait ce que l’on appelle montage en direct. Ce terme décrit ainsi les montages ainsi que les hameçons présentant un leurre souple non plombé. La pêche aux leurres souples en weightless autorise une énorme palette d’animations, et une lenteur intéressante dans la prospection.

W.F. LINE : cf. weight forward.

WIDE GAP : littéralement cela signifie « large ouverture ». Ce terme caractérise un type d’hameçon largement ouvert, souvent destiné à la capture de poissons de taille importante, si la hampe de l’hameçon reste à l’extérieur de la bouche du poisson alors sa pointe pourra aller contourner la lèvre pour piquer à l’intérieur de la bouche.

WILLOW LEAF : c’est un type de palette étirée que l’on retrouve fréquemment sur un spinnerbait ou alors sur une cuiller tournante. C’est une palette longue, appelée aussi « en feuille de saule » en rapport avec sa forme oblongue.

WIND KNOT : c’est le nœud parasite que l’on retrouve sur le bas de ligne, sans vraiment savoir de quelle manière il s’est fait. Il est en fait créé soit par le vent, soit par un « décrochage » du leurre ou de l’appât lors du lancer en raison d’une mauvaise présentation dans l’air.

WIRE TRACE : cf. avançon en acier.

WISE : cf. étau.

WOBBLING : c’est ainsi que l’on décrit le frétillement d’un poisson nageur.

WORM : littéralement « ver » c’est en fait un leurre souple ayant la forme d’un ver grâce à une structure annélidée assez étirée. C’est une des formes les plus basique et les plus ancienne de leurres souples.

WORM GEAR OSCILLATION : c’est la formule utilisée par la marque mitchell pour décrire le procédé de rangement du fil par double oscillation.

Annonces
Pub
Pub
Pub