Pêche au bar » Techniques de pêches » La pêche à la traine en voilier

La pêche à la traine en voilier

Pêche extrême

Pour la pêche au bar, les voiliers ont deux atouts maîtres : silence et naturel. De plus, comme il sont rarement employés pour la pêche de notre poisson favori, les bars ne s’en méfient pas. Par curiosité, ils viennent même très près, dans le sillage du tableau, pour voir s’il n’y a pas quelques choses à découvrir ou à manger.

Pas si difficile que cela… et diablement efficace !

pecheaubar.com

Vous pêcherez donc à la voile pour le plaisir, la beauté du geste, le respect de la tradition, mais aussi pour l’efficacité ! Cependant, vous pourrez tricher avec le vent et vous rendre sur les lieux de pêche au moteur auxiliaire pour gagner du temps, et même pêcher la plupart du temps au moteur si le vent ne s’y prête pas (par exemple remonter bout’ au vent au moteur pendant 1/2 heure puis redescendre dans le lit du vent en silence à la voile aux allures faciles de vent de travers ou grand largue sous foc seul).

Gardons un certain respect pour les choses anciennes. La manœuvre réussie avec du matériel traditionnel n’en sera que plus belle et admirable : un bar de 3 kg pris proprement pêcher à la traîne en rasant les cailloux sous voile, en vaut bien 10 de 800 gr harponnés en dandine à la cuillère lourde sur vedette rapide. Il faut savoir si la pêche est un art qui recherche la perfection du geste, si elle sert seulement de prétexte à une ballade agréable, ou si vous avez un cruel et urgent besoin de protéines pour nourrir votre famille…

Quel type de voilier pour la pêche à la traine ?

Pour la pêche, n’importe quel voilier traditionnel ou moderne de type régate-promenade-croisière peut convenir, mais on préférera les bateaux à faible tirant d’eau (dériveurs lestés, quillards peu profonds ou éventuellement biquilles si on doit échouer souvent au mouillage). Cependant, les voiliers à quille profonde ne sont pas forcément plus dangereux ou handicapants que les autres, car, dans tous les cas, à moins de connaître les fonds comme sa poche, il est peu conseillé de pêcher en gros bateau quel qu’il soit par moins de 3 mètres d’eau. Il suffira seulement de naviguer et de pêcher dans des fonds compatibles en prenant une marge de sécurité sérieuse.

Pour consoler les possesseurs de voiliers très quillés, sachez que les risques de casse grave sont plus importants sur des vedettes à faible tirant d’eau, qu’avec un voilier possédant un saumon solide et profond, à condition toutefois que l’on puisse sauter le haut-fond ou revenir en arrière au moteur, c’est à dire que cela ne se produise pas par forte houle ou à marée descendante.

Dans le cas d’une manœuvre un peu difficile ou urgente, vous pourrez vous aider du moteur s’il ne nécessite pas un temps de préchauffage prohibitif. Il pourra aussi servir par calme plat ou en des lieux qui paraissent dangereux lorsque le vent ou les courants portent à la roche; une solution bâtarde consistera à pêcher à la voile, mais à laisser tourner le moteur au ralenti dans toutes les circonstances douteuses sans en faire un instrument de pêche principal. Selon le type, la longueur et l’armement de votre voilier (bateau ancien ou mixte, bateau de croisière moderne, dériveur de régate), vous pourrez pratiquer presque toutes les pêches au bar vues par ailleurs, mais c’est la pêche à la traîne qui s’adapte le mieux aux voiliers sous voiles.

quel Matériel pour la pêche a la traine ?

Pour la pêche à la traine vous avez deux possibilités, soit utiliser une traine à la main ou alors se servir d’une canne. Effectivement il n’est pas nécessaire d’utiliser une canne à pêche spécifique pour cette pratique. La pêche à la traine peut s’effectuer sans canne ! Du fil, quelques plombs et un peu d’ingéniosité pour réaliser le montage optimal

Pêcher à la traîne sans canne…la traîne à la main

  • Une ligne de traîne lourde traditionnelle avec plombs coniques ou boulets de 100 à 1500 g.
  • Deux lignes de traîne à main modulaires plus légères acceptant les plombs paravanes ou Aquadives.
  • Une ligne de traîne “Criminelle” à plombs étages.
  • Une ligne de traîne “Leadcore” sur moulinet manuel.

Une pêche à la traine avec une canne

Pour une sortie de pêche en voilier, vous pouvez utiliser deux cannes de traîne à moulinet tambour tournant, Nylon 35/100, tous leurres à bavette ou souples avec un plomb olive intercalé à au moins 15 m devant. Vous pouvez également opter pour une configuration polyvalente de votre matériel (pour lancer, traîne, pêche à la palangrotte)

  • Deux cannes à lancer télescopiques assez longues (3,60 m) équipées de bas de lignes courts (Mitraillette + cuiller lourde) qui servent en urgence dans les chasses mais aussi comme cannes-tangons débordeuses en traîne.
  • Deux cannes à lancer courtes, souples et sensibles avec bon moulinet et Nylon 30/100 qui servent en pêche à soutenir + bas de lignes palangrotte à 1, 2 ou 3 dérivations + plombs.
    Servent aussi en traîne légère à la canne grâce à leur souplesse qui laisse toute liberté aux leurres à bavette en direct.
  • Deux cannes carbone, fines, longues, légères et nerveuses 3,60 m à 3,90 m en 3 brins qui servent pour le lancer moderne de leurres mais pas pour la traîne.
  • Leurres divers (profondeur et surface), hameçons , Nylon , flotteurs etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *