Pêche au bar » Techniques de pêches » Pêches de la Côte : Le Surfcasting

Pêches de la Côte : Le Surfcasting

Pêche de la côte

Dans le paysage offert au pêcheur en mer français figure en bonne place la pratique du surfcasting. Cette technique met en œuvre une multitude de paramètres qui mettent en cohésion des connaissances multiples :

  • connaissance du poisson,
  • connaissance du biotope,
  • connaissance de la région de pêche,
  • connaissances météo et bien d’autres.

Certes plus difficile à maîtriser que d’autres techniques, le surfcasting reste néanmoins à la portée de tous, notamment grâce aux avancées techniques et technologiques de ces dix dernières années.

Refusant personnellement de céder au fatalisme de certains pêcheurs qui affirment qu’il n’y a plus de poissons sur nos côtes, je préfère m’investir de façon permanente dans ma passion afin de mettre en exergue mes éventuelles négligences ou insuffisances. Pour beaucoup, prendre du poisson en surf est difficile, non pas que le poisson n’est pas là, non pas que leur technique est mauvaise , mais simplement parce qu’ils ne se posent pas les bonnes questions .

pecheaubar.com se fait donc un point d’honneur à rétablir le bon courant des choses de façon à apporter aux pêcheurs non seulement de la technique mais surtout la possibilité d’ ouvrir leur esprit à une réflexion différente, plus calquée sur les réactions des poissons que sur la prétendue supériorité de leur technique. Ayant pratiqué l’essentiel des techniques aujourd’hui à notre disposition (à des degrés divers), j’affirme que chacune est un complément indissociable de l’autre .

C’est ainsi que les pêches aux leurres renseignent et éduquent les pêcheurs sur les comportements agressifs des poissons, c’est comme cela que l’on constate que le surfcasting renseigne sur l’extrême variété de comportements du poisson, ce dernier profitant pleinement de tout le milieu qui s’offre à lui.

Le pêcheur en bateau apprend à développer son « instinct », celui-là même qui le rend capable d’appréhender mieux qu’un autre secteur gisant à plus de 15 mètres de fond sans pourvoir le « voir ». La pêche en mer est pour moi la plus belle des techniques mais elle ne se résume pas à l’une ou l’autre des pratiques citées plus haut, elle est un collectif de connaissance, de sensations et de technique .

Cette petite parenthèse refermée, revenons à notre surfcasting et au visage qu’il montre aujourd’hui . Je n’ai de cesse d’asséner à mes stagiaires des conseils touchant plus à leur comportement face aux éléments qu’à leur technique à proprement parler. La réussite est le fruit d’un arbre à trois branches :

Les techniques de la pêche au surfcasting

La branche technique : dans la branche de la technique coule la sève matérielle, celle, indispensable, sans laquelle on ne peut prétendre exploiter au mieux les conditions de pêche. Le matériel est la clé qui ferme le verrou. Il est limitatif si mal choisi et inutile si non adapté.

La technique regroupe en fait le côté matériel et le côté gestuel. Le surfcasting s’appuie essentiellement sur la corrélation qui existe entre son matériel et ses connaissances en matière de lancer. La gestuelle de lancer est primordiale puisque c’est elle qui conditionne les distances et la protection/présentation des appâts. On dénombre trois grands styles de lancer que sont :

Le lancer par-dessus la tête

aussi appelé lancer à la belge. Ce lancer est le plus pratiqué car il est le plus simple à comprendre et à maîtriser. Ses capacités sont malheureusement les plus faibles , que ce soit en terme de distance ou de protection.

aussi appelé lancer plomb posé. Ce lancer est extrêmement performant et permet de lancer très loin très rapidement. Il est performant et peut être considéré comme un lancer hautement technique.

Le lancer pendulaire

le roi de tous les styles puisqu’il pulvérise tous les records du monde depuis de nombreuses années. Ce type de lancer est capable de lancer un plomb de 175 grammes à plus de 300 mètres (sous la houlette de l’actuel champion du Monde). En pêche les 150 mètres sont à la portée de tout le monde avec un pendulaire bien réalisé.


Nous développerons ces lancers avec une extrême précision sur le site pecheaubar.com . Sachez toutefois qu’une bonne technique de lancer n’a de raison d’être qu’assistée d’un matériel efficace. Il faut donc savoir choisir le matériel adéquat. Après une revue complète de ces lancers, il est dorénavant primordial de traiter un sujet très important pour ce type de pêche. C’est le montage :

Le montage surfcasting pour pêcher le bar

Pour une pêche réussie en surfcasting le montage de sa ligne de pêche est un élément de base à connaître. Certes des ensembles de surf existent, mais maintenant il est temps d’apprendre à réaliser son montage seul comme un grand.

Les connaissances essentielles à cette pratique de pêche au bar

La branche des connaissances : les connaissances sont multiples, elle touchent le poisson, les secteurs de pêche, les appâts, les montages et autres éléments ponctuels. Naturellement, on ne peut pas entrer cette mine d’information en quelques heures dons notre pauvre cerveau humain. Aussi, l’expérience et la pratique viendront épauler un studieux travail de recherche (au travers de la mine d’or de pecheaubar.com par exemple ou dans tout support aujourd’hui à disposition). Les connaissances générales sont le langage de la pêche, sans elles on ne peut s’exprimer correctement ! Naturellement on trouve des pêcheurs qui parlent mieux que d’autre… Cette connaissance permet de bien pêcher en surfcasting

La connaissance, le savoir est la base fondamentale pour devenir un meilleur pêcheur en surfcasting

Adapter sa pêche en mer

La branche de l’adaptation : Les deux premières branches ne seraient supportées par l’arbre si l’adaptation ne venait pas consolider le tronc commun. L’adaptation est justement cette notion qui permet à l’homme de jointer efficacement ses connaissances et son matériel pour répondre aux multiples interrogations de dame nature. Chaque partie de pêche ne ressemblant à aucune autre, il faut remettre à jour ses choix à chaque fois, c’est que l’on appelle les facultés d’adaptation . Cette faculté est souvent celle qui fait défaut aux pêcheurs novices, perdus dans l’immensité des choix qui s’offrent à eux.

L’ adaptation est reine dans la pêche. C’est elle qui permet de faire le tri dans ses multiples expériences pour ressortir la bonne technique au bon moment .

Même si les parties de pêche ne se ressemblent que rarement, les poissons cultivent néanmoins des comportements logiques et répétitifs propre à leur adaptation au milieu . Le pêcheur doit donc être en mesure de suivre ces changements et c’est là que se fait toute la différence ! Tout le monde à entendu parler du sixième sens

Il ne s’agit pas d’un don du ciel ! Ce sens n’est pas réservé à quelque élite de notre monde. Le sixième sens est pour moi la simple réflexion du pêcheur qui sait faire preuve d’une humilité magistrale . Le bon pêcheur est selon moi celui qui n’arrive jamais en terrain conquis et pas celui qui croit tout connaître.

La mer n’est pas notre biotope, nous ne savons pas respirer sous l’eau, nous ne vivons pas sous l’eau et tout ce que l’on peut faire c’est s’adonner à une réflexion la plus logique possible . Le sixième sens s’offre à tous ceux qui cherchent, écoutent, observent et réfléchissent à l’impact de leurs agissements sur le poisson et son milieu. Comprendre son matériel est ainsi la meilleure façon de l’utiliser alors que nombreux sont ceux qui pensent mieux pêcher parce que leur canne coûte 500 euros. Une bonne canne n’est un bijou que dans un écrin de technique !

Tout ce long laïus de présentation sur le surfcasting est plus qu’une vision personnelle de cette technique que je pratique depuis l’enfance.

Ce texte a pour vocation d’ouvrir l’esprit de mes amis pêcheurs sur une pêche « moderne » qui met en jeu la beauté intérieure de l’homme et non pas sa supériorité absolue sur l’être animal.

Je pratique le surfcasting avec un amour passionné et une profondeur incommensurable. Cette technique met en exergue toutes les difficultés qui créent la différence entre les deux mondes sous-marin et terrestre.

Ce courant de pensée ouvre les portes à de multiples réflexions sur la nature, l’animal et leurs préservations. Pour moi, sélectionner son poisson est une récompense autrement plus belle qu’empiler des kilos et des kilos de bars sur la plage ou sur le pont d’un bateau. De tels tableaux ne montrent en fait que de fausses compétences, le pêcheur profitant alors d’une euphorie animale …

Nombreux sont les amoureux de la mer, je souhaite chaque jour qui passe voire évoluer les mentalités pour me réveiller un matin dans un monde meilleur.

Si nous visitons notre arbre, en petites fourmis que nous sommes nous allons nous faire une idée plus précise de tous les éléments majeurs qui jalonnent le territoire de la pêche en surfcasting .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *