Pêche au bar » Essai du leurre stickbait : le stick 130 de la gamme pro team

Essai du leurre stickbait : le stick 130 de la gamme pro team

Dans la grande famille des Stick Baits est apparue depuis peu la nouvelle création de Storm : le Stick 130. Ce leurre issu de la gamme Pro Team du fabricant américain est voué à s’imposer comme un leurre référence dans sa catégorie. Pour distinguer un leurre de surface d’un autre il faut le laisser s’exprimer sur l’eau. L’équipe de pecheaubar.com s’est adonnée à ce petit jeu pour s’imprégner au mieux du comportement de ce nouveau leurre. Des impressions très positives concluent ces phases d’essai et nous permettent de vous livrer les caractéristiques majeures de ce stick bait.

Les premières impressions de ce leurre stickbait

Le Pro Team St 130 en impose tout d’abord par sa taille. Il est vrai que 13 cm n’est pas une longueur courante dans cette famille de leurres. Cette taille est unique ce qui ajoute au caractère exclusif de notre leurre. Il est donc logique d’en espérer des avantages non négligeables dans certaines situations difficiles à négocier avec des sticks de petite taille. On est ensuite frappé par l’armature du leurre : elle s’adresse à de sérieux clients ! Le diamètre de l’armature ne laisse aucune place au doute, particulièrement dans le domaine de la solidité. La décoration est moderne et digne des plus belles réalisations du moment. Enfin, la gueule du leurre le classe définitivement dans la catégorie que nous évoquons : celle des leurres de surface. Précisons qu’à moins de 15€, le Pro Team ST 130 est très abordable pour un tel niveau de qualité et de finition.

Un coup d’œil sur la technique

Le Pro Team ST 130 est bâti autour d’une armature en inox dont le diamètre permettra sûrement aux futurs possesseurs de s’exprimer avec autorité bien au-delà de nos côtes françaises. Cette armature est équipée de trois anneaux brisés inox, un pour chaque triple et un sur l’anneau de tête. Chacun sera libre de laisser ou non ce dernier anneau en lieu et place où il le trouvera. Pour nos essais, nous avons préféré le supprimer.

Le corps du leurre est en plastique injecté cloisonné et se montre extrêmement résistant, de quoi supporter de lourdes contraintes. La déco du leurre est riche en variations (7 coloris dont trois translucides) et agrémentée d’un effet d’écailles en trois dimensions. Les yeux sont ornés d’un effet holographique du plus bel effet. L’intérieur du corps est muni de deux billes métalliques de gros diamètre qui ne sont visibles que sur les modèles translucides. Naturellement, ces billes sont très importantes dans le comportement du leurre que nous verrons dans quelques instants. L’armement du ST 130 est confié à deux triples « Barbarian » de VMC. Ces triples sont adaptés à nos carnassiers français, que ce soit en mer ou en rivière et ont une spécificité bien à eux : les ardillons des pointes sont dirigés vers l’extérieur. D’autre part, la courbure des triples est anguleuse et permet un meilleur maintient dans la gueule du poisson en limitant les risques d’ouverture.

Le ST130 est sculpté de façon réaliste avec un fort niveau de détail sur le corps mais les deux facteurs essentiels de son design sont le dos bombé et la gueule plate et fortement biseauté sur l’avant. Le comportement du leurre découle inévitablement de ces deux points techniques. Au final, la conception de ce leurre a été principalement orientée par la recherche de fiabilité et d’un sérieux potentiel à séduire de gros poissons. Chez pecheaubar.com, nous attribuons une mention particulière au comportement de ce leurre qui s’inscrit finalement comme un leurre assez original malgré une première approche qui pourrait nous amener à le considérer comme un simple « Stick bait de plus ».

Le comportement de ce leurre de surface stickbait

La trace laissée par le Pro Team ST 130 est redoutable. La masse du leurre et son profil si particulier sont à l’origine de cette ondulation prononcée. La structure de la surface est profondément entaillée et réagit durant de nombreuses secondes après le passage du leurre.
30 grammes ! C’est ce que devra supporter votre canne pour lancer le bébé à l’eau… Autant dire que le ST 130 est bien portant.

D’apparence assez lourd, le leurre se montre pourtant très docile au lancer. Dès les premiers jets, on ressent une nette volonté de planer de la part du ST 130. Très vite, on prend conscience du potentiel de lancer du leurre. En réalité, le leurre plane littéralement et se montre capable de suivre une trajectoire parabolique qui lui permet d’atteindre de bonnes distances de lancer (plus de 30 mètres). En fait, ce sont les grosses billes internes qui augmentent considérablement les performances en vol du leurre. En plus d’être bruiteuses, celles-ci alourdissent le leurre à la queue et ne se promènent pas à l’intérieur du leurre. Avec un peu d’habitude, le pêcheur peut vraiment utiliser ce leurre à merveille et pêcher à bonne distance du bord dans des conditions que les leurres plus petits sont incapables de gérer. Nous conseillons néanmoins de « claquer » le leurre au lancer de façon à lui donner un maximum de vitesse.

La flottaison verticale du leurre est pour beaucoup dans sa nage si particulière. En basculant, le biseau “claque” l’eau et, poussé par le poids de la queue, le leurre plonge. Comme de nombreux leurres, il faut que le ST 130 soit bien immobile au moment du lancer faute de quoi il aura tendance à se déséquilibrer et à tourbillonner. Pour lui donner une course bien équilibrée il faut qu’il parte très vite au départ. Une canne dont le talon est bien rigide aidera naturellement à acquérir cette vitesse.

Cette excellente pénétration dans l’air donne aussi au ST 130 une efficacité redoutable par mauvais temps car sa densité lui permet de passer dans le vent de façon inhabituelle. Sans dire que vous réaliserez des lancers de plusieurs dizaines de mètres, vous lancerez à des distances tout à fait raisonnables pour espérer prendre du poisson en bordure, d’autant plus que le ST 130 se joue totalement des vaguelettes de surface. Travaillant alternativement sur et sous la surface, notre leurre est capable de remplir son rôle par vent moyen lorsque l’état de la surface interdit l’utilisation de leurres plus petits et plus précis.

Si on prend de très nombreux modèles de Stick baits, il est fréquent de rencontrer des nages de surface. Les leurres gardent la tête bien hors de l’eau et ne percent la surface que rarement. Avec le ST 130 il en est tout autrement. À chaque tirée, le nez du leurre plonge juste sous la surface et le corps fait le reste. Nous avons pu vérifier ce que le fabricant annonce sur l’emballage, en particulier l’effet du dos bombé. Ce dernier, crée un véritable bourrelet derrière la tête produisant des ondes très larges autour du leurre. On peut donc imaginer que ce nouveau leurre est particulièrement attractif et visuel. Si on ajoute à cela le vacarme produit par les billes (un bruit lourd et sourd) on comprend qu’on se trouve en présence d’un leurre qui excite le poisson.

Comment utiliser le leurre stickbait stick 130 de storm ?

Le maniement du leurre est directement attaché à la précision des mouvements de la canne. Le ST 130 est hyper réactif et répond fort bien aux sollicitations du pêcheur.

Au maniement, le Pro Team ST 130 est un peu déroutant au début. Sa forte corpulence demande plus d’autorité pour le manier qu’un leurre plus petit. Ce leurre se conforte dans une récupération régulière et cadencée. Des coups de scion appuyés, francs et nets sont nécessaires pour le mettre en mouvement. À l’arrêt, le corps de notre leurre est vraiment proche de la verticale, c’est pour cette raison que le début de l’animation doit être énergique pour l’emmener à une position horizontale. À chaque traction, le nez du leurre passe sous l’eau et pivote franchement sur le côté en créant un remous qui lui est propre. Des « stop » bien marqués permettent de réaliser des « slides » longs et bien développés, qui, bien enchaînés produisent une trace large et persistante à la surface. Précisons que si les tirées doivent être franches, elles ne doivent pas pour autant être violentes, ni trop appuyées auquel cas le leurre a tendance à ricocher sur l’eau. Notons que le leurre réagit très vite au positionnement de la canne.

Bien souvent les gros poissons préfèrent un leurre qui évolue juste sous la surface. Malgré sa taille, le ST 130 est capable de plonger et produit une nage qui fait réagir les plus belles pièces. Il réagira différemment avec une pointe de canne au raz de l’eau qu’avec une canne plus haute. Dans le premier cas, la plongée du nez est immédiate et automatique. En plongeant le scion de quelques centimètres on parvient même à faire zigzaguer le leurre sous l’eau.

Avec un scion maintenu à 30 cm au-dessus de l’eau, le leurre se met immédiatement à « sauter » sur la surface. En fait, le nez plonge brièvement puis le leurre ressort comme un bouchon sort de l’eau. Ce maniement est plus difficile à doser mais donne aussi de bons résultats. Sa propension à plonger légèrement rend le ST 130 très performant dans les eaux légèrement agitées. Ces conditions particulières sont courantes en mer et il n’est pas rare de rencontrer une surface légèrement structurée par des vaguelettes de quelques centimètres. Dans de telles conditions, le museau du leurre est un atout intéressant car il permet de « buller » dans la couche d’eau, notamment en coupant les vaguelettes. Même par mer plate on perçoit cette bulle produite par le nez du leurre. Cette particularité finit de construire une carte identité propre à notre Pro Team ST 130.

conclusion

Au final, ce leurre est un solide compagnon pour aller tenter Labrax dans des conditions difficiles. Il est le candidat idéal pour tenter les gros bars qu’il saura inévitablement exciter par le bruit et le travail de surface qu’il produit.