Pêche au bar » Test de la canne à pêche surfcasting Garbolino Esperanza

Test de la canne à pêche surfcasting Garbolino Esperanza

Ah ce qu’on est gâté sur pecheaubar.com !!! Figurez-vous que le staff m’a offert de réaliser un de mes vœux les plus chers : devenir testeur de matériel pêche, merci les gars ! Et en guise de baptême, et bien ils n’ont pas lésiné puisqu’il s’agissait de tester rien de moins que le dernier fleuron de la gamme Garbolino, la canne à pêche en surfcasting Esperanza.

Les caractéristiques générales de la canne à pêche pour le surfcasting garbolino Esperanza

L’Esperanza est légère (650g), très légère même pour la puissance qu’elle propose (100/200g), puisque le 1/3 de ce poids total est constitué par la seule masselotte amovible intégrée au talon de la canne. Le blank totalise 4,40m de longueur, en 3 brins égaux pour un encombrement total de 1,51m.

4,40m, c’est une longueur peu commune pour une canne de surfcasting, mais parfaitement adaptée à la majorité des conditions rencontrées en surf. De haute qualité, le blank est constitué en carbone haut module et Garbolino a eu la bonne idée de graver des repères d’alignement à l’extrémité de chaque brin.

Moulinet monté, la première impression flagrante, c’est la légèreté. On n’a vraiment pas l’impression d’avoir une 4,40m de surf ultra puissante entre les mains ! Fine et légère, on dirait une canne de surf léger.

Les performances de lancer de cette canne à pêche surfcasting

Quelques à-coups pour observer la réaction du scion et on comprend tout de suite à qui on a affaire : Mademoiselle Esperanza se veut excellente lanceuse ! Cette masselotte, que l’on peut ôter suivant les préférences de chacun, permet de faciliter le basculement du talon vers l’arrière lors des lancers.

L’accélération de la canne est ainsi amplifiée ce qui permet d’optimiser les performances de la canne à pêche pour le surfcasting. L’anneau de départ est monté en position inverse et relativement loin de la porte moulinet (130cm), ce qui garantit de meilleures performances de lancer. L’équilibre obtenu semble intéressant, lancer loin sans exploser les appâts, c’est possible ? Premier test, il fait un vent à décorner les bœufs. Je ne sors pas le numérique à cause du sable qui vole. 35/100 sur le moulin, arraché en 50/100. Je monte directement un plomb de 150g et premier lancer… Euh !? Il est tombé où le plomb ?

J’observe la bobine de mon Ultégra, elle est dévidée d’un bon tiers… Bon, ça ne compte pas, j’ai lancé vent dans le dos. Mais quand même, Rémy qui m’accompagne a lui aussi tout de suite compris qu’on avait à faire à du sacré matériel !!! Il lance à son tour, j’observe l’action du blank, ça ploie modérément avant de restituer une puissance énorme, ça pousse !!

J’ai essayé plusieurs plombées avec cette canne, en partant de 100g jusqu’à 200g. Son poids de forme est indiscutablement 175g. C’est à cette charge qu’elle répond le mieux, même si ses performances à plombée moindre restent tout à fait honorables. Bon ! On est venus pour pêcher aussi ! Je monte un bas de ligne. Face à la mer, le vent est latéral et souffle très fort. Je force le lancer légèrement vers la gauche, histoire de contrebalancer la poussée d’Eole avant amerrissage. SURPRISE ! : le plomb part contre vent sans dévier de son cap, et ce, malgré une bannière énorme qui se déploie sous l’effet du vent. Il n’y a guère qu’en phase descendante que la plombée commence à dévier. La poussée initiale est tout simplement bluffante !!! Par la suite, j’emmène l’Esperanza à chaque partie de pêche, en amical comme en concours. Je suis à chaque fois un peu plus épaté par l’agrément qu’offre cette canne. C’est léger, ça envoie fort et ça ne déchire pas les appâts. Tout est relatif bien sûr !

Comme pour toute canne puissante, il est illusoire d’imaginer envoyer loin un bouquet de gravettes ou toute autre esche un peu fragile ; et ce, sans précautions préalables. Accroche appâts et autre fil élastique restent indispensables pour arrimer efficacement nos coûteuses esches au montage sans risquer de les voir exploser en vol ! Lors de notre dernière sortie avec Michel dans la Somme, nous avons « poussé » l’Esperanza dans des performances un peu plus violentes. Au programme : lancer en Sud Africain (plomb posé) et même pendulaire grâce au savoir faire de Michel. En Sud Af’ comme en Pendulaire, l’Esperanza ne bronche pas !!! Elle emmagasine et renvoie la charge acquise sans le moindre signe de faiblesse, sans le moindre craquement inquiétant. C’est vraiment un produit complet. Attention cependant à ceux qui voudraient utiliser l’Esperanza en pendulaire, ce n’est pas une canne à répartition ! N’excédez donc pas la charge de 125g à cet exercice, il ne faut pas tenter le diable non plus !

Comportement de pêche de la Garbolino Esperanza

Le talon est très rigide, ce qui garantit une réserve de puissance prometteuse, et la flexibilité, très progressive, s’effectue sur le dernier tiers de la canne. Je la classe donc dans la catégorie des actions de pointe, tendance très légèrement parabolique. Soyons clairs, c’est une canne raide. Au niveau sensibilité à la touche, elle est tout simplement idéale.

Le scion ploie progressivement sous l’action des débris flottants ou des vagues sur la bannière. Le coup de tête du moindre poisson piqué est immédiatement traduit par un vif soubresaut de ce même scion. Je précise que je pêche exclusivement en nylon ; les avantages de la tresse ne peuvent donc infirmer ce constat.

Pas de fausse touche à déplorer donc. On peut juste regretter la couleur orange vif utilisée pour le scion, parfaite de jour, totalement inutile de nuit.

Les accessoires de cette canne à pêche (anneaux, poignée, porte-moulinet, talon et autres accessoires)

Les 5 anneaux ne souffrent aucune critique puisqu’il s’agit des « Low Riders « de Fuji. Dominique Caballero m’a précisé que ce nombre avait été maintenu à 5 car c’est un chiffre offrant un parfait compromis performances/frottements. Même qualité d’équipement concernant le porte moulinet, il s’agit d’un modèle Fuji à vis tubulaire inversé.

Outre le parfait maintien du moulinet, il offre l’avantage de limiter grandement la pénétration de sable sur le pas de vis, tous les pêcheurs en surfcasting apprécieront. Par contre je ne sais pas en quel matériau est fabriqué la masselotte, toujours est-il qu’elle demande un entretien minutieux et régulier car la rouille s’y fixe très facilement.

La finition

L’Esperanza est vraiment un superbe objet, elle arbore une jolie teinte gris métallisé et la finesse de sa ligne lui donne des airs de ressemblance avec des concurrentes de haut standing.

Garbolino a utilisé un grip antidérapant à l’extrémité de chaque emmanchement afin de faciliter le montage/démontage de la canne. Ce grip vieillit mal (il ternit) et je le trouve particulièrement désagréable au toucher. La canne Garbolino esperanza est livrée dans un vulgaire étui toile !
Et qui plus est mal cousu dans le cas du modèle dont je disposais pour cet essai !!! Un tissu de meilleure qualité ou une fibre plus épaisse n’aurait pas été superflu et offrirait écrin plus adapté à ce bijou qu’est l’Esperanza.

Rapport qualité prix de la Garbolino Esperanza

Nous sommes dans l’archétype de l’excellente canne moderne de surfcasting : le compromis performance de lancer/préservation de l’esche. L’Esperanza est proposée à un prix indicatif d’environ 350€, ce qui la classe dans la famille du très haut de gamme. J’estime ce tarif largement justifié au vu des performances de la canne.

Cependant on peut regretter qu’à ce niveau de gamme l’Esperanza souffre bêtement de ces petits défauts de jeunesse. Bien entendu cela ne touche pas aux qualités techniques de la canne mais cela pourrait s’avérer irritant pour qui débourse plus de 300€ dans une canne de surfcasting de haute qualité.

En bref voilà un excellent produit qui malgré quelques imperfections n’a pas à craindre pour son avenir tant ses qualités techniques sont haut placées, son design et son équipement flatteurs, son choix de gabarit novateur, et son rapport qualité prix bien plus raisonnable que certaines prestigieuses concurrentes.

Caractéristiques techniques de cette canne à pêche pour le surfcasting

Nom :Esperanza
Marque :Garbolino
Taille :4,40 m
Poids :650 g
Action :de pointe
Puissance :100-200 g
Prix public :359 euros