Pêche au bar » Le leurre jerkbait Saruna : un leurre redoutable

Le leurre jerkbait Saruna : un leurre redoutable

Smith, Blow Shot et Saruna sont désormais des noms incontournables pour qui veut accéder à la qualité et au savoir faire japonais. La société Smith et Marryat Europe contribuent nettement à l’avancée du monde du leurre en fournissant quelques-uns des meilleurs produits du moment, et notamment les leurres Saruna, véritables légendes des pêches subaquatiques. Pour faire découvrir ce leurre au plus grand nombre et ainsi faire profiter de ses performances remarquables, le site Pecheaubar.com vous présente en détail ce leurre « indispensable » dans votre boîte à leurres.

Le Saruna est un jerkbait très affûté

En effet, sa forme lui confère une réactivité très appréciable dans les milieux agités. Le Saruna est un leurre à bavette de type Jerk Bait. Il s’adresse à des pêches très diverses, toujours orientées vers la recherche de poissons bloqués en profondeur et refusant d’accéder à la surface. Sa nage est d’une grande richesse et ses capacités dignes des meilleures productions du moment. Cette perfection est probablement à l’origine de la solide réputation que ce leurre s’est forgée au fil du temps. Précisons que cette notoriété fut acquise sans aucun renfort de pub, preuve effective que ce leurre a su séduire les pêcheurs par ses véritables performances.

Les coloris 30 SDSL et 31 KSHL conviennent à merveille pour traquer des poissons chassant dans les bancs de sardines. Le corps du leurre Saruna est longiligne, légèrement incurvé. Globalement, le volume du leurre est important, assurant une portance optimale et un équilibre idéal lors de la récupération. Le museau est pointu et laisse une grande place à la bavette. Cette dernière possède le profil caractéristique du Jerkbait et du Shortbill minnow. Courte, elle montre une face avant totalement plate, modèle incontournable pour donner à un leurre des réactions très vives au maniement.

Cette bavette est placée très en avant, pratiquement en bout de museau (toutefois légèrement moins que le modèle SR), ceci accentuant la rapidité de réaction du leurre.

Le décor du leurre smith saruna

Le décor des Saruna est confié à un relief d’écailles sur l’intégralité du dos et soutenu par des coloris très riches, variant des couleurs vives aux plus métalliques des effets cosmétiques. La tête du leurre est également pourvue d’un relief imitant les ouïes du poisson.

Techniquement, le Saruna est également bien pensé. Smith a créé un leurre simple et efficace dont la technologie est éprouvée et impossible à prendre en défaut. L’intérieur du corps est cloisonné par de multiples parois qui renforcent l’intégrité de la coque. Au centre du leurre est aménagé un conduit pour les deux grosses billes en acier. Ces billes servent à la fois au transfert de masse et à la production sonore, assez sourde et pénétrante.

Très bien étudié, le transfert de masse se fait tout simplement par une propulsion dynamique des billes en queue du leurre. Les billes entraînent le leurre au lancer puis reviennent derrière la tête à la récupération. Elles restent ensuite logées dans un coude pour ne pas déstabiliser le leurre Saruna.

La gamme des Saruna est équipée d’une armature inoxydable, marque de sérieux et atout indispensable pour les pratiquants assidus. Le leurre est livré avec un anneau brisé en tête (que vous pouvez éventuellement supprimer au profit d’une agrafe) et de triples anodisés d’un piquant exceptionnel. Mieux vaut pour vous prendre garde à vos doigts car les pointes de ces triples sont incroyablement piquantes !

On note également la largeur de la bavette, signe distinctif des Jerkbaits conçus pour frôler les roches et les secteurs agressifs. Les triples des Saruna sont parfaitement adaptés à l’utilisation que l’on en attend à l’image de ceux du Modèle 147 mm, prévus pour les grosses prises.

Le leurre Saruna F : un jerkbait flottant

Le Saruna F est un jerkbait flottant qui possède un équilibre de flottaison assez horizontal qui lui permet de nager de façon très régulière. Son comportement est, de ce fait, extrêmement riche et énervant pour le poisson. Le propre de ce type de leurre est de multiplier les effets dynamiques pour focaliser l’attention du poisson et faire monter son agressivité. Sur une simple récupération, le leurre nage en mêlant habilement le wobbling et le rolling. Rappelons pour ceux qui ne le sauraient pas que le wobbling identifie un battement latéral de la queue du leurre. Chaque battement de queue envoie une pulsation vibratoire que le poisson perçoit avec sa ligne latérale. Ce mouvement, puissant, est idéal pour pêcher des endroits très agités car les vibrations permettent au poisson d’identifier la direction du leurre, ce qui lui permet ainsi de s’en approcher, même au beau milieu des déferlantes.

Le mouvement de type rolling est un mouvement de balancier. Le leurre « roule » sur son axe de traction. Le dos bascule d’un côté puis de l’autre. Ce mouvement possède un avantage purement visuel. Il permet au leurre de montrer successivement son ventre, son flanc et son dos au poisson. Il se crée donc une alternance de couleur très stimulante pour le poisson. Le changement de teinte dos/ventre associé aux reflets métalliques ou holographiques crée chez le poisson une excitation très importante qui l’incite à stopper ce désagrément par une attaque souvent très agressive. Ces deux mouvements sont naturellement engendrés par la simple récupération du moulinet, toutefois, l’action du leurre Saruna ne s’arrête pas là.

Le leurre peut engager un semblant de walking the dog sous l’eau. Le profil de sa bavette a été étudié pour faire réagir le leurre à de légers coups de canne. À la suite de chaque sollicitation, le Saruna part sur le côté en montrant ses flancs (roulis). En twitchant le leurre, on obtient ainsi de brusques changements de direction associés à autant de flashs colorés. Ce comportement est très excitant pour le poisson car il symbolise les réactions d’une proie blessée, incapable de s’enfuir. La nage ainsi produite par le Saruna est très ressemblante au walking the dog d’un leurre de surface, mais ce mouvement a bien lieu sous l’eau, jusqu’à 1,20 m de profondeur, profondeur de nage maximale du Saruna.

Le Saruna s’accommode de la plupart des cannes du marché, toutefois, un modèle assez nerveux de pointe est recommandé pour bien influencer le museau du leurre et lui donner un comportement le plus précis possible. Ces mouvements peuvent être très nettement accentués par le jerking. Le jerking consiste à donner des coups de canne de grande amplitude. À chaque coup de canne, le leurre jerkbait Saruna change de côté, basculant sur le flanc. Il dérape sous l’eau en produisant des embardées très larges. Ce comportement est certainement le plus agressif qui soit. Il convient bien pour exciter les poissons car les signaux vibratoires qui sont générés sont d’une extrême violence. Il convient de ne pas privilégier cette animation sur les autres, plus douces. Le jerking peut faire la différence sur des poissons actifs mais il peut aussi effrayer les poissons plus méfiants si on en abuse.

La densité flottante du Saruna permet d’améliorer encore les séquences de nage en aménageant des temps de pause plus ou moins long. Dès que la récupération ou l’animation sont stoppées, le leurre remonte lentement en surface. On peut ainsi décrire une nage en dent de scie, le leurre plongeant puis remontant de façon successive. La nage du Saruna est claire et limpide. Le leurre réagit avec une précision diabolique et se montre formidablement régulier. Son assise dans l’eau est remarquable et lui permet de rester efficace quelles que soient les conditions.

Permettant des lancers à la fois précis et longs, ce leurre est une arme de prospection redoutable qui permet d’enchaîner les heures de pêche sans aucune fatigue. Sa bavette ne tire pas sur la canne, réagit en un éclair et sait aussi se montrer résistante aux chocs. Ce leurre est un bonheur car il est évident que l’on peut compter sur lui à tout instant.

Le maniement du leurre Saruna

Signe caractéristique des excellentes Jerkbaits, le Saruna ne tire pas trop sur la canne. Cela permet un maniement confortable et précis.
Le Saruna se manie avec une aisance rare. Bien des leurres demandent un certain niveau technique sans lequel ils ne savent délivrer leurs bienfaits. Avec le Saruna, les choses sont simples, les réactions du leurre sont immédiates et nettement perceptibles au scion.
La démarche à suivre pour le faire vivre est tout simplement d’imaginer dans sa tête le comportement que l’on peut lui donner grâce aux maniements décrits plus haut.

Il vous faut vous servir du Saruna pour prospecter tous les secteurs qui promettent des bars. Nous pensons aux courants, aux têtes de roches et aux bordures d’algues. Sa faible profondeur de nage nécessite néanmoins une pêche relativement précise qui demande au pêcheur de bien sélectionner ses postes.

Ce leurre fera monter un poisson de plusieurs mètres de fond sans aucun problème mais il exprimera pleinement son efficacité lorsqu’il sera manié à quelques mètres du poisson. Sa grande force réside dans son exceptionnelle résistance au milieu liquide. Pêcher les vagues avec un Saruna est une partie de plaisir. Manié par une succession de twitchs nerveux et de jerkings agressifs, le leurre se joue littéralement des déferlantes, attirant le poisson par les multiples reflets qu’il émet. Utilisé en eaux calmes, le leurre smith Saruna joue sur ses vibrations pour faire venir le poisson jusqu’à lui. Vous alternerez les vitesses de récupérations lentes et rapides pour moduler la fréquence des vibrations.

Dans ces conditions, réservez le twitching à la proximité des roches ou des algues. Chaque fois que le leurre s’approche d’un poste éventuel, ralentissez la récupération du moulinet et insistez très lentement avec de légers twitchs, parfois agrémentés d’un ou deux jerks puissants, mais pas plus.

Au lancer, le système de transfert de masse permet d’accentuer la vitesse de vol, augmentant ainsi les distances. Si vous devez peigner un vaste secteur sans avoir véritablement l’idée du positionnement des poissons, agissez en lancé/ramené. Lancez votre Saruna aussi loin que possible puis récupérez-le, simplement. Les prises seront immanquables si le poisson est actif. Le modèle de 147 mm est idéal pour le mauvais temps. Il se lance loin, malgré le vent et offre un contact plus « viril » avec la canne. Il peut donc mieux résister aux vagues et produire dans le même temps des vibrations plus puissantes.

Conclusion

Ce leurre est absolument indispensable pour le pêcheur de bars. Il répond à la majorité des situations que l’on peut rencontrer. Il est efficace par mer calme ou par mer agitée. Il inonde sa zone d’influence de multiples signaux irrésistibles auquel le poisson ne peut résister bien longtemps. Avec un minimum d’imagination, ce leurre peut sans aucun problème prendre une place très importante dans votre temps de pêche. Disponible également en version SR (Slow Running) qui plonge moins profondément, le Saruna est un leurre incontournable qui mérite votre confiance. Nombreux sont ceux à lui avoir accordé une totale dévotion, ce que le Saruna ne manque pas de récompenser par les très nombreux poissons dont il peut se vanter à ce jour.